Une montgolfière en plein envol vue du dessous

Un trajet en ballon unique au-dessus du Lac de Constance

Admirez le paysage depuis la montgolfière ifolor

Un vol en montgolfière est un moment d’évasion inoubliable. Vous avez prévu de vous offrir un vol en ballon à air chaud ? Quelle bonne idée ! Ici, nous vous racontons l’ascension de la montgolfière ifolor dans les airs. Et pour la route, nous vous donnons des trucs et astuces pour réaliser des photos exceptionnelles.

Et à la fin, le suspense sera de nouveau de la partie: pourtant, notre atterrissage se fera tout aussi en douceur que notre décollage. En effet, notre engin volant (de 800 kg!) dirigé par un professionnel, se posera tranquillement pour conclure idéalement notre vol. Avant cela, le pilote et ses «passagers» auront survolé le lac de Constance pendant environ deux heures. L'air frais, le paysage à perte de vue et un calme absolu fascinant auront marqué les esprits au cours de ce voyage. Et avant cela, que doit-il se passer?

Allusion

Un tour en montgolfière est un cadeau inoubliable quelle que soit la période de l’année. Immortalisez cette expérience dans un livre photo pour revivre ce vol en ballon encore et encore.

Photo prise à l’intérieur de la montgolfière ifolor rouge et blanche.

1600 degrés pour prendre de la hauteur

L’immense toile du ballon à air chaud est encore aplatie sur le sol. C’est alors un incroyable amas de tissu qui git dans l’herbe devant nous. Les différentes poignées sont parfaitement ajustées et c’est alors que le souffleur peut enfin être démarré. Cet énorme ventilateur souffle de l’air dans la toile de la montgolfière afin de la préparer pour le souffle d’air chaud à venir.

C’est ensuite au tour du gaz propane d’être utilisé: 4 bouteilles de gaz sont ouvertes pour entamer l’envol du ballon. De brèves combustion sont alors crées, donnant naissance à une flamme brûlant à 75 degrés pour progressivement atteindre 1600 degrés Celsius. Pendant ce temps, le pilote surveille le processus à l’aide d’un appareil de mesure de la chaleur spécial. De telles bouffées d’air chaud répétées provoquent de forts sifflements. Ces sifflements caractéristiques du système de combustion des montgolfières vont venir rompre le silence du ciel même une fois le ballon dans les airs.

Après quelques instants, la majestueuse montgolfière est prête à décoller. L’heure est venue pour le pilote et les passagers de monter à bord. En effet, un ballon à air chaud ne vole pas, il se pilote. Une fois tous les passagers à bord, l’air soufflé dans le ballon est à une température de 95 degrés. La montgolfière démarre alors lentement son ascension dans les cieux à une vitesse d’un mètre par seconde.

Un panorama unique

Nous sommes maintenant à environ 2000 mètres d’altitude au-dessus du lac de Constance. S’offre alors à nous un magnifique panorama sur les montagnes, du Säntis au Mont Blanc grâce à la clarté du ciel.

Vue sur la campagne suisse et le lac de Constance.

Depuis la montgolfière, la région du lac de Constance dévoile sa plus belle facette. Du côté suisse, on aperçoit la ville de Kreuzlingen (où se trouve le siège d’ifolor). Du côté allemand apparaissent les îles de Mainau et de Reichenau. Au centre, on peut admirer le lac de Constance ainsi que les villages de Steckborn et de Stein am Rhein. En regardant dans la direction opposée, on peut découvrir des sites tels que Friedrichshafen, Romanshorn, ou encore Rorschach. Et à l’autre extrémité de ce magnifique lac de Constance se trouve la ville de Bregenz connue pour son téléphérique et son sommet : le Pfänder.

Le pilote de la montgolfière ifolor

Le calme lors de l’ascension à travers le ciel dégagé est parfois interrompu par le fort sifflement du brûleur. Heureusement, ils n’empêchent pas les agréables conversations qui accompagnent notre vol.

Le pilote et propriétaire de la montgolfière ifolor, une vraie légende des airs, y prendra part avec plaisir : avec ses plus de 30 ans d'expérience, Hans-Jörg Keller est l‘un des pilotes de montgolfière les plus réputés en Suisse. Tout au long du voyage, il donne des informations sur les particularités du paysage ainsi que sur le fonctionnement de la montgolfière.

Par expérience, il sait aussi pourquoi une promenade en ballon vaut le détour, même en hiver: «En hiver, il fait beaucoup plus chaud qu'on ne le croit. Le brûleur dégage de la chaleur et le ballon flotte au-dessus de l'air froid. Dans la nacelle, il fait souvent plus chaud qu'à terre.»

Une perspective intéressante: des sapins vus de la montgolfière.

Tout dépend du vent

Mais même le meilleur pilote de montgolfière ne pourrait dire quelle direction le ballon va prendre. Tout dépend du vent. Étant donné qu'en montgolfière, on se déplace à la merci d’une nature sauvage, il est indispensable de procéder à une étude approfondie des conditions météorologiques telles que la force et la direction du vent avant le décollage, car le ballon ne se déplace pas horizontalement mais est porté par le vent.

Durant le trajet, on reste en contact permanent avec le service de sécurité aérienne, mais aussi avec le véhicule suiveur. L'équipe d'Hans Jörg Keller suit le ballon à terre pour le ramener lui et le groupe de passagers au point de départ si nécessaire, quel que soit le lieu de l'atterrissage.

Routes et champs photographiés depuis le ciel

N'oubliez pas votre appareil photo !

Bien sûr, s'il y a bien une chose qu'il ne faut pas oublier lors d'une telle escapade, c'est bien votre appareil ou votre smartphone. Et pensez bien à recharger votre batterie et prévoir des batteries de rechange, puisque vous voudrez capturer les vues uniques et l'ambiance agréable «à bord» (c.-à-d. «dans la nacelle») depuis tous les angles de vue, c'est garanti.

En plus du paysage, la vue sous la montgolfière offre également de belles opportunités pour la photographie. Les beautés de la campagne telles que les champs, les chemins champêtres ou les cimes d’automne colorées sont des motifs particulièrement beaux. Mais de tout cela, admirer le coucher du soleil depuis les airs est un moment encore plus magique.

Autres articles