ombre d'un joueur de basket

Photo de sport : vitesse et dynamisme

Les règles pour prendre de belles photos de sport

Lorsque l’on vous dit « photo de sport », pensez-vous aussi aux photographes professionnels équipés d’immenses objectifs photo qui se cachent derrière les barrières lors d’un match de foot ? Ne les enviez pas, en photographie, même le matériel le plus cher ne suffit pas toujours pour obtenir de belles images sportives. Vous pouvez également réaliser de superbes photos de sport pendant votre prochaine compétition ou lors du tournoi de foot de vos enfants le dimanche. Dans cet article, découvrez nos astuces photo pour capturer au mieux action, mouvement et émotions tel un photographe professionnel.

Prise de photos et cadrage

Les détails de l’image sont d’une importance capitale en photographie, et tout particulièrement pour les photos de sport. Tout d’abord, une certaine connaissance du sport concerné est requise afin de trouver le meilleur emplacement pour prendre la photo et anticiper les mouvements du sportif. Une belle photo de sport peut aussi montrer les émotions de l’après-match. On peut alors penser à l’image des vainqueurs acclamés par une foule en délire ou à un perdant face à l’immensité du stade.

Effets et techniques

Selon le type de sport concerné, le cadrage ainsi que la technique de photo peuvent varier. Ainsi, pour les sports de vitesse tels que le cyclisme ou les courses de formule 1, la caméra ou l’appareil suivent l’objet en question de manière à flouter l’arrière-plan. Pour les sports plus traditionnels comme le volleyball, les effets grand-angle ou Fisheye sont particulièrement intéressants. En ce qui concerne les sports individuels et les disciplines opposants deux adversaires, les gros plans offrent un très beau rendu photo. Mais pour obtenir des images originales, n’hésitez pas à ignorer ces règles et à essayer différents effets :

1. Gros plan

Un grand classique ! L’effet gros plan est idéal pour capturer des images de sport comme les sports de combat ou les sports de ballon. Afin de flouter l’arrière-plan et ainsi ne pas détourner l’attention du sujet de la photo, l’ouverture du diaphragme doit être aussi grande que possible et la vitesse d’obturation aussi faible que possible. Les réglages sont cependant à modifier selon la vitesse des mouvements du sujet. Un cadrage en gros plan permet d’obtenir une certaine impression de proximité et offre plus d’intensité à l’image.

Photo d'un nageur

2. Dynamique

Les sports de course font partie des disciplines dans lesquelles la régularité des mouvements est soutenue. Il s’agit ici de photographier l’ensemble du sujet, une voiture par exemple, tout en obtenant un arrière-plan aussi flou que possible. Ainsi, l’effet de vitesse dégagé par la photo sera bien plus marqué. A l’inverse, vous pouvez utiliser une vitesse d’obturation faible pour focaliser l’attention sur l’arrière-plan et photographier le sportif avec un certain effet de flou.

3. Simple ou extrême

De nombreux photographes spécialisés dans le sport paraissent si impressionnants avec leurs objectifs de 300 à 400 millimètres. Cependant, de superbes clichés peuvent aussi être pris avec un simple objectif grand-angle ou fisheye de 12 à 30 millimètres. Le simple fait de jouer avec la taille de l’image peut vous permettre de mettre l’accent sur des sujets particuliers ou agrandir l’arrière-plan. Bien entendu, il faut dans un premier temps se trouver assez près du sujet à photographier.

photo noir et blanc d'un skateur

Sécurité et technique

Lors de grands évènements sportifs, les emplacements pour les photographes sont souvent limités et prédéfinis. Pour des loisirs ou des compétitions amateurs, vous pouvez toutefois vous déplacer librement et trouver le meilleur endroit pour prendre vos photos sportives. Dans cette situation, la règle la plus importante concerne cependant votre sécurité. En effet, même une simple balle de volley peut faire très mal à bout portant, surtout que vous tenez alors votre caméra ou votre appareil photo devant votre visage. Pour des photographies qui immortaliseront toute l’intensité de l’action, le mieux est de discuter avec les organisateurs de l’évènement et de demander à pouvoir installer une caméra fixe avec une télécommande pour prendre des photos à distance par exemple.

Equipement

Un bon matériel de photographie ne suffit pas pour prendre de belles photos. Cependant, il est recommandé de toujours emporter un objectif de voyage télescopique afin de vous adapter à toutes les situations et réaliser des clichés de qualité optimale. Pour de meilleures photos, la luminosité doit être aussi forte que possible dans la salle de sport ou à l’extérieur en cas de mauvais temps. Des appareils photo reflex d’entrée et milieu de gamme ou des appareils numériques compacts disposent souvent d’un mode automatique ou spécialement conçu pour les photos de sport. En admettant que l’éclairage soit suffisant, le mode automatique utilise une ouverture de diaphragme aussi grande que possible ainsi qu’une haute vitesse d’obturation, ce qui permet d’obtenir un résultat de qualité optimale. De plus, il est important de toujours avoir suffisamment de cartes mémoires ainsi qu’une batterie de rechange dans son matériel. Pendant un match de football de 90 minutes, un bon millier de photos est très vite réalisé.

Photos de sport : Conclusion

Connaitre son matériel et les opportunités qu’il offre est toujours un avantage pour choisir le meilleur endroit et le meilleur moment pour prendre ses photos. En réfléchissant au préalable à quelques idées photos, vous pouvez ensuite vous concentrer pleinement sur vos sujets pendant le match. Surtout, ne soyez jamais déçu si les tacles les plus appuyées se passent de l’autre côté du terrain. Observer les réactions et émotions du public ou des entraineurs est également intéressant. Dans les journaux en général, une seule photo apparait, mais il est toujours mieux de réaliser une bonne série de clichés. De la sortie des joueurs du vestiaire au coup de sifflet final, les occasions de prendre de superbes photos ne manquent pas, sans parler de la troisième mi-temps !

Autres articles