NOUVEAU: Serviette de bain avec photo - Commander maintenant!

NOUVEAU: Puzzle Photo 1500 - Commander maintenant!

Le décodage des Suisses

La grande enquête ifolor sur les cadeaux de Noël

Le décodage des Suisses

Des cadeaux personnels venant du cœur, se retrouver en famille et surtout pas de bougie parfumée, telle est l’image parfaite que les Suisses se font de la fête de Noël selon l’enquête réalisée par ifolor.

Tous connaissent à Noël ce moment de vérité lorsque l’heure est venue d’ouvrir le cadeau d’un proche. Place alors à un grand sourire sincère ou à une parfaite mise en scène pour ne décevoir personne. Il n’est pas rare de se tromper dans le choix d’un cadeau, qui part pourtant d’une bonne intention. Vous minimisez les risques d’échec en optant pour un produit photo personnel d’ifolor. Ifolor a lancé une grande enquête sur les cadeaux de Noël afin que les Suisses comprennent ce qu’ils feraient mieux de ne pas offrir cette année. 1002 Suisses de 16 à 74 ans ont participé début décembre 2019 à l’enquête réalisée par GfK pour ifolor. Trois quarts des participants étaient originaires de Suisse alémanique et un tiers de Suisse romande.

Presque toute la Suisse fête Noël95% des personnes interrogées disent fêter Noël. La plupart se réjouissent surtout de passer de bons moments en famille et avec des amis: 56% attendent cette fête avec une immense impatience, les cadeaux n’étant que pour un pourcentage insignifiant (environ 3%) la raison principale de cette impatience. Deux tiers de l’ensemble des sondés trouvent que les cadeaux sont certes sympas, mais pas obligatoires. Une personne sur cinq souligne cependant que Noël sans cadeaux n’est pas envisageable. Et un peu plus d’une personne sur dix est d’avis que les cadeaux devraient être supprimés à Noël. 13,8% des sondés fêtent ainsi Noël sans le moindre cadeau. Ils ne sont que 8,6% en Suisse romande et près du double en Suisse alémanique (15,6%) à fêter Noël sans s’offrir quoi que ce soit.

Les meilleurs cadeaux de Noël viennent des conjoints/partenairesPersonne ne fait de meilleurs cadeaux que les conjoints ou partenaires. Près d’un tiers affirment que leur moitié a vraiment le chic pour trouver le cadeau idéal. À noter: 41,7% des hommes interrogés trouvent que le meilleur cadeau de Noël vient de leur partenaire, mais ce n’est pas réciproque, seulement 21,1% des femmes sont en effet de cet avis. La palme des pires cadeaux revient aux grands-parents qui enregistrent seulement 1,6% des voix. Il est intéressant de souligner que les enfants de Suisse romande savent deux fois mieux ce qui fait plaisir que les enfants de Suisse allemande (20,9% contre 11,5%).

Les cadeaux personnels venant du cœur ont vraiment la cote. Plus de la moitié pensent que c’est avec ce genre de présent que l’on peut faire le plus plaisir à son entourage. Seul un peu plus de 1% des personnes interrogées aime recevoir des cadeaux coûteux.

Les pires cadeaux de NoëlS’il ressort clairement que les conjoints/partenaires offrent les meilleurs cadeaux, le millier de participants est divisé sur l’attribution de la médaille des pires cadeaux. Les parents ne remportent certes que 6% des voix et se placent donc en tête du classement négatif, mais les meilleurs amis ne sont pas loin derrière avec près de 2%, ce qui les met à la dernière, donc en fait à la première place de ce classement. Une large majorité de près de 64% est satisfaite des cadeaux reçus.

Et les Suisses n’oseraient pas demander le reçu pour échanger un cadeau qui ne serait pas de leur goût. 85% des sondés avouent accepter en silence ce cadeau malencontreux. Afin que personne ne connaisse ce destin, vous pouvez déjà rayer les bougies parfumées, les chaussettes et les ustensiles de cuisine de votre liste de cadeaux envisageables. Selon notre enquête, personne ne veut recevoir ce genre de chose. Il est intéressant de noter que la génération Spotify (les 16 à 29 ans) a cité le CD (18,4%) comme étant le pire cadeau de Noël. Par contre, le CD reste l’un des cadeaux encore fort appréciés des 50 à 74 ans, qui disent à 4,3% seulement que ce média ne leur ferait pas du tout plaisir.

Pour éviter de vous tromper, nous vous conseillons d’opter pour un cadeau personnel venant du cœur et rappelant de beaux souvenirs vécus ensemble. Vous avez encore jusqu’au 18 décembre 2019 au plus tard pour commander vos cadeaux chez ifolor.

Vous pouvez vous adresser à pr@ifolor.ch pour obtenir les résultats détaillés de l’enquête.

Résumé des résultats de la grande enquête sur les cadeaux de Noël d’ifolor:

  • 95% des personnes interrogées fêtent Noël
  • 56% disent qu’elles sont surtout heureuses de se retrouver en famille ou avec des amis
  • Seulement 3% attendent surtout impatiemment les cadeaux
  • Deux tiers trouvent que les cadeaux sont certes sympas, mais pas obligatoires
  • Une personne sur cinq ne peut pas envisager Noël sans cadeaux
  • En Suisse romande, 8,6% fêtent Noël sans le moindre cadeau, contre 15,6% en Suisse alémanique
  • Près d’un tiers affirment que les conjoints/partenaires offrent les meilleurs cadeaux
  • 41,7% des hommes pensent que le meilleur cadeau est celui de leur partenaire, ce qui n’est pas réciproque, 21,1% seulement des femmes étant de cet avis
  • Les cadeaux personnels venant du cœur sont les plus appréciés
  • Les bougies parfumées, les chaussettes et les ustensiles de cuisine sont les pires cadeaux

Les 15 cadeaux de Noël les moins appréciés au pied des sapins suisses

En plus des innombrables superbes idées de cadeaux, notre millier de participants ne s’est pas fait prier pour énumérer les pires cadeaux jamais reçus. Nous avons regroupé les réponses et établi le classement des quinze plus grands flops :

  1. On m’a offert une perruche. La précédente était morte et j’étais en fait content(e) car je n’aime pas les oiseaux.
  2. Une machine à café, hors d’état. Comme celui qui me l’a offerte.
  3. Un dossier suspendu. Ma belle-mère trouvait cela utile.
  4. Mon ex-partenaire m’a offert une petite amulette avec un signe du zodiaque. Mais ce n’était pas le bon signe...
  5. Un jouet sexuel par ma voisine.
  6. Mon cousin m’a offert son portrait dans un cadre pour que je puisse le suspendre. Mais je n’ai pas du tout envie de voir sa tête tous les jours.
  7. Une pipe. Je ne fume pas.
  8. Ma belle-mère m’a offert une cravate qu’elle devait trouver super car elle était très chère. J’aurais préféré à l’époque avoir une explication avec elle.
  9. Un bon cadeau d’une valeur de 100 francs. Lorsque j’ai voulu l’utiliser, on m’a gentiment informé(e) qu’elle n’avait pas de crédit.
  10. De la viande de mon ex-beau-père. Je suis végétarien depuis des années.
  11. Un livre pour maigrir de la part d’un client.
  12. Un congélateur de mon ex. No comment.
  13. Une brosse WC.
  14. Mon frère m’a offert une bougie. Lorsque je l’ai allumée, la flamme m’a brûlé les cheveux.
  15. Une gomme usagée de mon frère.

ifolor vous permet de revivre des moments inoubliables avec des produits photo personnalisés. Notre offre rassemble des produits haut de gamme tels que des livres photo, des calendriers photo, des cartes de vœux photo, des décorations murales, des cadeaux photo et des photos numériques. Entreprise familiale créée en 1961, ifolor allie tradition et innovation et travaille depuis 2011 sans aucun impact sur le climat. ifolor mène ses activités dans quinze pays, emploie environ 270 collaborateurs et génère un chiffre d’affaires annuel de plus de CHF 100 millions. Nos produits photo très appréciés sont fabriqués à Kreuzlingen, siège suisse de la société, ainsi qu’à Kerava, en Finlande. www.ifolor.ch/fr

Contact médias
Ifolor AG
Michel Nellen
Sonnenwiesenstrasse 2
8280 Kreuzlingen
Tel.: +41 (0)71 686 54 95
E-Mail: pr@ifolor.ch

Autres articles