Envoi direct gratuit d’une carte postale - en savoir plus

Contribution des invités

BenQ-SW320_1

Comment obtenir le résultat parfait pour votre décoration murale

Certes, ifolor Designer permet d’obtenir pour quiconque un résultat d’impression parfait de manière relativement simple. Malgré tout, cela aide lorsque l’on prend garde à certaines choses lors de la préparation de l’image et que l’on garantit ainsi le résultat parfait.

Il est important de comprendre fondamentalement que des différences peuvent survenir en termes de couleur du fait des nombreuses interfaces dans le traitement numérique de l’image telles que les appareils photo, les ordinateurs et les imprimantes. Les logiciels et le matériel doivent être assortis. Idéalement, un moniteur calibré est disponible, en plus, à la maison, car chaque écran présente de légères différences de couleur.

BenQ-SW320_3

Choisir le bon espace couleurs

Mais, en général, avant de pouvoir afficher une image sur le moniteur, il faut d'abord en capturer une, bien entendu. C’est là que l’on pose la première pierre pour une impression parfaite. Il ne s'agit pas ici de la conception de l’image ni de l'exposition, même si ce sont des éléments importants pour une belle photo. Il s’agit bien plus de l’espace couleurs. Certains fabricants d’appareils photo autorisent l’espace couleurs Adobe RGB. C’est très bien, car le plus de couleurs possible peuvent ainsi être capturées. Cependant, l’espace couleurs le plus largement répandu aujourd’hui est le sRGB, car il représente presque le standard industriel. sRGB ne peut pas reproduire autant de couleurs qu’Adobe RGB. Même ifolor imprime des fichiers au format sRGB. Celui-ci doit donc déjà être réglé sur l’appareil photo. Si vous photographiez plutôt en Adobe RGB, l’espace couleurs s’adapte dans votre logiciel de traitement de l’image.

Vers des images fidèles à l’originale avec un moniteur calibré

Beaucoup connaissent le phénomène qui veut qu’une seule et même photo soit différente sur divers périphériques de sortie tels que les smartphones, les écrans d’ordinateur portable et les télévisions. Les couleurs varient légèrement. Si une photo est plus saturée que l’autre, elle s’affichera également avec une luminosité encore différente. Nous sommes constamment confrontés à ce problème à l’âge de la photographie numérique. La seule solution éventuelle serait que tous les écrans du monde soient calibrés exactement de la même manière. Mais ceci est une utopie. Mais si nous voulons que nos photos imprimées ultérieurement soient similaires à celles sur notre moniteur, nous devons le calibrer. Des valeurs comme la luminosité, les couleurs et le point blanc sont donc définies avec précision et nous jetons la base d’un résultat d’impression optimal.

BenQ-SW320_5

Préparer correctement des photos

Vient ensuite la préparation pour l’impression. Pour cela, différents programmes de traitement de l’image peuvent être utilisés comme Lightroom et Photoshop, par exemple. Important: si vous avez photographié en Adobe RGB, vous devez passer l’espace couleurs à sRGB dans le logiciel. Dans cet article, nous n’abordons pas la manière dont vous pouvez procéder au traitement de l’image. Mais une fois le traitement terminé, il est important de veiller à jeter à nouveau un œil sur l’histogramme. Cela nous donne des informations sur nos profondeurs et sur la lumière. L’histogramme ne doit toucher ni le bord gauche ni le bord droit. S’il le fait à gauche, des zones de l’image sont imprimées complètement en noir. S’il le fait à droite, des zones de l’image ne présentent aucune information en termes de couleurs. Il est donc important pour l’impression d’ajuster encore cela, si besoin.

Ensuite, il faut s'assurer que les couleurs sont correctement reproduites ou qu’elles peuvent être imprimées de la même manière qu’elles s'affichent sur l’écran. Pour cela, certaines imprimeries éditent un profil ICC. Celui-ci doit ensuite être importé dans le logiciel de traitement de l’image. Chez ifolor, la préparation de l’image au format sRGB suffit. Même une conversion au CMYK très courant pour l’impression est inutile. Pour vérifier à présent la fidélité des couleurs, nous créons dans Lightroom ce que l’on appelle un Softproof. Cela sert de tirage numérique d'essai. Pour la vérification, nous faisons à nouveau attention à l’histogramme qui, cette fois, ne donne plus des informations sur les profondeurs et la lumière, mais sur les couleurs. Si aucun champ d'avertissement n’est affiché dans l’histogramme et si celui-ci n’est en butée ni à gauche ni à droite, alors on sait que l’image sera imprimée exactement comme elle apparaît à l’écran. Sinon, il faut intervenir et corriger légèrement les couleurs pour qu’elles se trouvent dans une plage qui peut être imprimée.

L’image est ensuite exportée. Il faut encore veiller, ici, à sélectionner près de 300 dpi. Pour des images grand format, 96 dpi seraient trop peu et les petits détails ne seraient pas imprimés dans toute leur magnificence.

Transfert de l’image à l’aide d’ifolor Designer

Le transfert des images pour l’impression est très simple. Les photos exportées au préalable sont téléchargées à l’aide d’ifolor Designer. Le logiciel vérifie les images en arrière-plan. On peut, en outre, encore choisir si une correction automatique doit avoir lieu. Mais cela n’est pas nécessaire si le traitement a été effectué avant avec précision. Tout ce qu’il reste à faire, c'est de déclencher la commande et de se réjouir du résultat.

De l'expérience de voyage à la décoration murale ifolorQue se passe-t-il réellement sur le chemin de l'image à la décoration murale ? Steffi et Stefan vous emmènent dans un voyage dans leur vidéo : de la photo numérique au processus de production en passant par le Galleryprint sur le mur.

A propos de Steffi et Stefan

A propos de Steffi et Stefan

Steffi et Stefan de Journey Glimpse partagent leur grande passion pour les voyages et la photographie. Avec leurs appareils photo, ils parcourent la planète de long en large à la recherche d’une lumière particulière pour l’associer à de magnifiques paysages et en faire une poésie de pixels. Lorsqu’ils ne travaillent pas sur un projet photo dans un pays lointain, ils réalisent leurs projets photo et vidéo pour les clients les plus variés.

Autres articles