Une femme qui prend des photos en plein soleil

Photographier dans des conditions de faible luminosité

En photographie, la lumière joue un rôle central dans la création d'une photo réussie. Cependant, les situations d'éclairage défavorables, dans lesquelles la photographie est un défi, ne sont même pas rares.

Si nous parlons d'une mauvaise situation d'éclairage, nous parlons généralement d'un manque de lumière. Mais trop de lumière ou des différences extrêmes de luminosité à l'intérieur d'un plan peuvent également devenir un problème. Dans cet article, nous vous montrons comment faire face à des situations d'éclairage difficiles.

Problème 1 : trop peu de lumière

Tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, vous rencontrerez souvent un problème de quantité de lumière ambiante insuffisante pour que votre prise de vue soit bien exposée. La façon dont vous réagissez à ce manque de lumière dépend grandement de ce que vous voulez photographier.

Solution 1 : utilisation correcte des réglages de l'appareil photo

La première et la plus simple façon d'obtenir plus de lumière sur le capteur est d'ajuster les différents paramètres de réglage comme l'ouverture, le temps d'exposition et l'ISO. 

Utilisez une grande valeur d'ouverture pour capturer plus de lumière avec le capteur de l’appareil. Cependant, comme l'ouverture est grande, vous aurez parfois un problème de netteté de l'image. Par conséquent, avec la plupart des objectifs, ce chemin ne convient que si vous souhaitez faire la mise au point sur un objet particulier qui ne couvre pas la plus grande partie de l'image. Les objets plus grands ne peuvent pas être complètement mis au point avec ce réglage.

Cependant, si vous voulez vous concentrer sur un paysage ou une ligne d'horizon dans son intégralité, vous pouvez aussi ajuster et rallonger le temps d'exposition. Plus le temps d'exposition est élevé, plus l'obturateur reste ouvert longtemps. Cela peut être utile dans ce genre de situation à faible luminosité, mais une durée d'exposition longue ne convient que pour les sujets immobiles. À moins que vous ne souhaitiez profiter du flou de mouvement, comme pour une chute d'eau par exemple.

Le troisième paramètre qui peut aider à obtenir une image plus lumineuse est la valeur ISO. La valeur standard de l'ISO est comprise entre 100 et 200, cette valeur contrôle la sensibilité à la lumière du capteur. Si la valeur ISO est doublée, la sensibilité à la lumière du capteur double également. A première vue, cela semble sans doute être la solution idéale pour un manque de lumière. Mais attention : une augmentation de la valeur ISO peut conduire à un bruit d'image et donc réduire la qualité de vos photos.

Solution 2 : utilisez un trépied pour vous aider

Plus la durée d'exposition est longue, plus la quantité de lumière qui peut atteindre le capteur de l'appareil photo est grande. L'inconvénient de cette technique c’est qu'il est difficile pour une personne de ne pas trembler avec un long temps d'exposition. Si la focale n'est pas trop longue, les temps d'obturation peuvent être maintenus jusqu'à 1/60 seconde, mais, un trépied sera nécessaire pour des temps d'exposition plus longs. Ainsi, en augmentant le temps d'exposition, il est possible de fermer l'ouverture malgré une faible luminosité afin de capturer les objets avec une netteté totale.

En plus du trépied, un déclencheur à distance offre encore plus de sécurité pour obtenir une photo nette. Le simple fait d'appuyer sur le déclencheur peut provoquer un tremblement de l'appareil. Comme déjà mentionné, cette méthode comporte un risque de flou de mouvement, c'est pourquoi elle ne convient que si l’appareil reste immobiles.

Solution 3 : le choix des objectifs

Le choix de l'objectif affectera également le résultat de votre prise de vue. La première option serait de choisir un objectif rapide car ils offrent des valeurs d'ouverture particulièrement élevées, permettant à plus de lumière d'atteindre le capteur.

De tels diaphragmes élevés se retrouvent souvent dans les objectifs à focale fixe en raison de leur conception plus simple. Ces objectifs ont l'inconvénient de ne pas avoir de zoom… vous devrez donc marcher pour zoomer !

Une autre possibilité est d'utiliser un objectif grand angle et de se rapprocher du sujet. Un objectif grand angle offre l'avantage d'une grande profondeur de champ même lorsque l'ouverture est ouverte au maximum.

Problème 2 : trop de lumière

En intérieur, avoir trop de lumière pose rarement problème car il est toujours possible de l’ajuster. Les rideaux et les volets permettent d'éliminer facilement une trop forte incidence de la lumière et vous pouvez toujours ajuster l’endroit où vous placez vos lampes. Ce n'est pas si facile dans la nature car le soleil ne peut être ni régulé ni simplement couvert. Mais il existe des solutions ici aussi.

Le filtre ND assombrit le ciel

Solution 1 : utiliser le filtre

Les filtres à densité neutre, ou filtres ND (aussi appelé filtre gris neutre), ont pour but d'absorber une certaine quantité de lumière sans changer les couleurs et les détails de l'image. Ces filtres sont disponibles en différentes épaisseurs, ce qui vous permet de faire face à différentes situations d'éclairage.

Surtout en photographie de paysage, il n’est pas rare que le ciel soit surexposé ou même « brûlé » sur vos clichés. Si la démarcation entre le paysage et le ciel forme une ligne droite, il est logique d'utiliser un filtre de dégradé de gris.

Le filtre de dégradé de gris a la même fonction que le filtre ND normal, à la différence près qu'il n'assombrit pas uniformément l'image. Comme son nom l'indique, le filtre a une surface forte et légèrement foncée, qui se fond l'une dans l'autre au milieu par un dégradé. Cela permet d'assombrir le ciel plus que le paysage au premier plan.

Solution 2 : restaurer la luminosité en post-traitement

Il est vrai que les tons blancs et noir peuvent brûler l’image, mais cela se produit beaucoup plus facilement avec les tons blancs et il est presque impossible de récupérer les zones brûlées d'une photo par post-traitement.

C'est pourquoi il est toujours préférable de prendre une photo trop sombre plutôt que trop claire. Pour les images prises au format RAW, il est possible de redonner plus de luminosité et de couleurs à l'image avec seulement quelques réglages.

Corriger la sous-exposition pendant le post-traitement

Solution 3 : utiliser un effet de rétroéclairage

En plus de la force du soleil de midi, le faible ensoleillement en début de soirée peut aussi devenir problématique. Dans cette situation, vous pouvez utiliser consciemment le rétroéclairage et les points d'éblouissement qui en résultent comme un dispositif stylistique. Pour se faire positionnez votre sujet exactement entre votre appareil photo et le soleil.

Problème 3 : gérer les fortes différences de luminosité

Lorsque l'on prend des photos d'objets en noir et blanc, ou des fenêtres qui créées un fort contre-jour, d'énormes différences de luminosité apparaissent sur l'image. Cela devient un problème car le capteur ne peut représenter qu'un nombre limité de niveaux de luminosité et de telles situations dépassent souvent la plage dynamique de la caméra.

Solution 1 : créer une série d'expositions

Pour contrebalancer une plage dynamique trop importante, il existe une solution très claire : la série d'exposition. Il s'agit de plusieurs prises de vue pour lesquelles la mise au point est effectuée sur différentes zones du sujet, de sorte qu'à la fin de chaque prise de vue, les différentes zones soient exposées de manière optimale. Ces images sont ensuite superposées afin de sélectionner et de mettre en évidence l'exposition optimale pour chaque zone de l'image.

Un trépied est utilisé pour s'assurer que les images sont congruentes à 100%. Si vous vous concentrez encore plus sur les contrastes et les couleurs de l'image que sur l'exposition pendant la création et la fusion, vous pouvez également créer une image HDR à partir des séries d'exposition.

Conclusion

Les possibilités de réglage et donc d'adaptation aux différentes situations d'éclairage ont leurs limites, même avec la technologie moderne. Par conséquent, en particulier dans des situations d'éclairage très difficiles, telles que trop peu et trop de lumière, il n'est souvent pas possible de capturer facilement ce qui peut être vu avec l'œil humain.

Pour chaque problème à résoudre en photographie, la connaissance des paramètres ouverture, ISO et temps d'exposition ainsi que leurs effets mutuels sont d'une importance capitale. Lorsque les réglages de l'appareil photo sont épuisés, des accessoires supplémentaires tels qu'un trépied ou différents filtres nous aident à maîtriser les situations difficiles.

Cependant, si le bon accessoire n'est pas disponible, il vaut mieux sous-exposer que surexposer. Les zones sous-exposées peuvent être corrigées et restaurées plus facilement en post-traitement de la photo que les zones surexposées.

Ce post est paru pour la première fois sur fotos-fuers-leben.ch/ (en Allemand).

Autres articles