Photo de différents objectifs côte à côte

Comment trouver l'objectif idéal pour mon DSLR ?

Pour réussir ses photos, un objectif performant est indispensable. Il déterminera la qualité et l'aspect des photos. Il s'agit du dispositif optique de l'appareil qui concentre la lumière et crée une reproduction précise de votre sujet. Pour choisir le bon objectif, outre le contexte d'utilisation, il existe deux critères auxquels il faut veiller en faisant ses achats : la focale et l'obturateur.

Grit Hiersemann

Grit Hiersemann (photographe professionnelle à Jena/Allemagne) nous fait part de ses conseils : « Dès le choix d'un appareil réflexe numérique, il faut veiller à la marque que l'on choisit. Là où chez Nikon, l'essentiel de la technologie est plutôt intégré au boîtier, chez Canon par exemple, elle se situe au niveau de l'objectif. Il faut également garder à l'esprit que tous les objectifs ne seront pas adaptés à l'appareil, puisque chaque marque utilise son système de fixation spécifique. »

Les deux critères principaux pour choisir le bon objectif

La focale

Pour choisir votre objectif, vous devrez décider entre focale fixe ou objectif avec zoom.

L'avantage des objectifs à focale fixe, c'est leur construction plus compacte, tandis que les objectifs avec zoom offrent une plus grande flexibilité d'utilisation. Ceux qui aiment être parés à toute éventualité durant leurs voyages trouveront ainsi un équipement optimal. Les objectifs avec zoom sont également plus adaptés aux photographes amateurs qui ne souhaitent pas investir dans une multitude d'objectifs. Même si la flexibilité est moindre avec un objectif à focale fixe, en contrepartie, ces objectifs convainquent par leurs prises de vue plus brillantes et plus nettes.

La focale est une propriété définie et non modifiable de l'objectif. Les différentes tailles de capteurs des appareils déterminent ce que l'on appelle le facteur de recadrage. Suivant la taille du capteur, en utilisant un seul et même objectif, le cadrage de la photo est modifié. Le capteur photographique de nombreux appareils réflexes numériques courants de format APS-C est inférieur au petit format d'image 24 mm x 36 mm (plein format) d'un facteur d'1,5 (Canon) à 1,6 (Nikon). Ainsi, un objectif d'une focale de 50 mm sur un appareil APS-C fonctionnera comme un objectif d'une focale de 80 mm sur un appareil plein format. Mais en pratique, pour la plupart des photographes amateurs, celui-ci est moins adapté puisque le facteur de recadrage est significatif pour les petits formats d'image uniquement, et enfin, puisque tout dépend de l'expérience qu'on possède avec son propre appareil.

Indication de distance focale sur un objectif

L'obturateur

La quantité de lumière qui doit atteindre la lentille à travers l'ouverture est déterminée à l'aide de l'obturateur, qui permet de régler la largeur de l'objectif.

Le rapport entre focale et largeur d'ouverture de l'obturateur est appelé valeur d'ouverture et est identifié soit par 1/x, soit par f/x. Plus la fraction est petite, moins la lumière pénètre dans l'obturateur et tombe sur le capteur. Dans ce cas-ci c’est une très petite ouverture. Quand la fraction est plus grande, on dit qu’il y a grande ouverture. Dans ce cas le diaphragme laisse beaucoup de lumière tomber sur le capteur.

Il est aussi possible d’utiliser le terme de nombre d’ouverture ici. Le nombre d’ouverture désigne la valeur « x » seule, sans la barre de fraction. Quand on utilise ce terme, on utilise la règle inverse : pour décrire une petite ouverture, le nombre d’ouverture sera très grand, et pour une grande ouverture le nombre sera plus petit.

L’ouverture ne détermine non seulement la quantité de lumière qui tombe sur le capteur, mais aussi la profondeur de champ de l’image. Avec une grande ouverture, par exemple f/2, la profondeur de champ sera faible et causera un arrière-plan flou. Si vous souhaitez prendre une photo très nette, vous aurez besoin d’une très petite ouverture, comme f/16 ou plus faible.

Quand on divise l’ouverture maximale d’un objectif par la distance focale, on obtient l’ouverture relative de l’objectif, qui représente un signe de qualité de l’objectif.

Cinq types d'objectifs d'appareils photo

Photo d'un objectif grand-angle de 10 à 18 mm

Objectif grand angle et objectif Fish-eye, pour des photos panoramiques sensationnelles

Les objectifs grand-angle sont disponibles dans différentes tailles, avec ou sans pare-soleil. Mais il y a une chose dont ils sont tous capables : prendre des photos grand format sans manquer de place. Le photographe profitera particulièrement des caractéristiques d'un grand-angle pour ses photos de paysages, architecturales, de groupes ou ses photos en intérieur. L'interaction entre différentes lentilles permet d'obtenir une focale de 16-35 mm et une profondeur de champ élevée, malgré une ouverture importante de l'obturateur. On peut donc en profiter pour être plus créatif, et mettre en valeur le premier-plan en donnant l'impression que l'arrière-plan se situe loin derrière par exemple. La combinaison de cet effet avec un grand-angle d'image permet de réaliser de superbes photos panoramiques.

  • Focale : grand-angle en dessous de 50 mm, très grand-angle en-dessous de 20 mm
  • Profondeur de champ : élevée, même si le nombre f/ est faible
  • Idéal pour : les cadrages larges, les photos panoramiques, les photos de paysages ou d'édifices

Conseils : pour que l'appareil soit aussi horizontal que possible, il est conseillé d'utiliser un trépied

Avantages : cela permet un grand détail avec une profondeur de champ élevée

Inconvénients : avec un grand-angle, les sujets qui se situent en dehors du centre de l'image auront plus tendance à être déformés qu'avec une focale standard de 50 mm ; ne convient pas aux photos de portraits

Photo d'un objectif macro dans une housse de protection

Objectif macro, pour des plans rapprochés réussis

Si on souhaite photographier un plat, des fleurs, des petits animaux ou des insectes, il faut choisir un objectif macro. Avec une échelle de reproduction de 1:0 ou 1:1, vous pourrez prendre des plans rapprochés fascinants. Même si les objectifs macro sont un peu plus lourds, chaque photographe animalier devrait en posséder un. Enfin, tous ceux qui ont déjà travaillé avec un objectif macro ont du mal à revenir à un autre modèle par la suite.

Si vous ne vous livrez pas très souvent à la macro-photographie, nul besoin d'acheter un objectif supplémentaire coûteux, puisqu'avec une bonnette ou une bague d'inversion/bague intermédiaire, vous pourrez adapter votre objectif standard aux clichés macro.

Photo macro de la rosée du matin sur une feuille

Grit Hiersemann nous fait part de ses conseils: «Si on souhaite économiser un peu mais que parfois, on aimerait prendre en photo une fourmi ou une abeille sur une fleur, c'est à dire une photographie macro, il est inutile d'acheter un objectif macro. […] Il suffit d'acheter des bagues intermédiaires. Un lot de trois ne coûtera pas bien cher, comparé aux multitudes de possibilités qu'il offrira. Il suffit de les visser entre son objectif existant et l'appareil, et on obtient exactement le même résultat qu'avec un objectif macro : C'est à dire qu'en se rapprochant, on obtient de superbes photos macro après coup. »

Étant donné qu'avec les objectifs macro, le temps d'exposition est plus long qu'avec les autres objectifs et que les petits animaux prennent rarement la pose assez longtemps, il est également possible de choisir un téléobjectif macro. Les téléobjectifs ont une focale supérieure à 50 mm. Si vous utilisez un objectif avec une focale de plus de 100 mm il est possible de s’éloigner beaucoup plus du sujet sans perdre les détails de l’image.

  • Focale : 60-100 mm
  • Profondeur de champ : faible lorsque le nombre f est faible
  • Idéal pour : la photographie de nature, les photos de plantes et d'insectes.

Conseils : faites toujours attention à la distance focale minimum. Cette valeur indique la distance minimale entre l’objet et la lentille.

Avantages : il offre les meilleurs paramètres pour faire des photos de près. Les sujets peuvent seront mieux représenté

Inconvénients : ce genre d’objectif possède une ouverture relative très faible et faire des photos nettes n’est possible que quand on est très près de son sujet.

Appareil avec un objectif de kit de 18 à 55 mm

Objectif standard

Un objectif standard est idéal pour les débutants, il offre les focales principales pour se prêter à la plupart des types de photo. Il est souvent muni d'un obturateur réglable en continu à l'aide d'une bague spéciale et d'une bague de mise au point, qui permettent d'obtenir différents réglages de la netteté. Que vous souhaitiez prendre des photos de nature ou de vos voyages, grâce à une plage de focale étendue de 35-55 mm et à la contribution du capteur et de la lentille convergente, un objectif standard peut être utilisé de manière flexible dans la plupart des contextes. Rangé en lieu sûr, l'objectif vous suivra partout et se montera rapidement sur l'appareil au moment opportun.

  • Focale : 18 - 55 mm
  • Idéal pour : les situations du quotidien, la photographie de nature, en voyage

Avantages : l’objectif est facile à transporter, est adapté à presque tous les types de composition et les options de réglage sont très flexibles.

Inconvénients : il ne permet pas de réaliser des photos prises de très loin.

Objectif de portrait

Objectif de portrait

La plupart des objectifs de portrait sont dotés d'une focale fixe, qui permet d'exclure toute distorsion de l'image, parfois avantageuse avec d'autres objectifs mais non souhaitée dans ce contexte. Grâce à la focale fixe, le cadrage change tout seul quand on éloigne l’objectif du sujet. La netteté de l’image est déterminée par l’ouverture du diaphragme dans ce cas-ci. Les objectifs à focale fixe peuvent, par leur construction, utiliser une plus grande ouverture et ainsi faire entrer plus de lumière jusqu’au capteur.

Ainsi, sur un appareil présentant un facteur de recadrage de 1,5 ou 1,6, un objectif 50 mm pourra être utilisé en guise d'objectif polyvalent, puisqu'il n'induira pas de distorsion propre à l'image. Les objectifs à focale fixe de 80 – 85 mm sont eux aussi très appréciés dans la photographie de portrait Pour les appareils plein format, une focale fixe de 70 – 105 mm est recommandée.

Portrait pris avec un objectif à focale fixe : sujet net, arrière-plan flou
  • Focale : entre 50 et 105 mm
  • Idéal pour : la photographie de portrait

Avantages : il crée des photos brillantes et nettes

Inconvénients : du fait de son manque de zoom, il est moins flexible.

Image d'un téléobjectif

Téléobjectif

Plus la focale d'un objectif est élevée, plus sa capacité de grossissement du sujet à photographier sera grande. C'est justement la finalité d'un téléobjectif. Avec sa focale élevée et sa faible profondeur de champ, les sujets très éloignés, lors d'une rencontre sportive ou dans la nature par exemple, sont très faciles à capturer. Ainsi, on peut obtenir des cadrages haute définition et une qualité d'image élevée, même à longue distance.

  • Focale: entre 150 - 1300 mm
  • Profondeur de champ : faible profondeur de champ
  • Idéal pour : la photographie sportive, de concerts, de nature ou de voyage

Conseils : un trépied permettra de fixer son cadrage facilement et d'obtenir un résultat bien net.

Avantages : Il permet une maîtrise exceptionnelle de l'éloignement avec le sujet à photographier.

Inconvénients : A cause de sa taille, il est relativement peu maniable et lourd.

Résumé

Aucun objectif ne se ressemble. Ce qui va de soi pour les photographes amateurs confirmés et les professionnels surprend toujours les débutants : Les objectifs coûtent souvent plus cher que l'appareil en lui-même. Il est évident que chaque objectif possède ses propres caractéristiques et finalités d'utilisation. Si on souhaite prendre des photos à longue distance, un téléobjectif est indispensable mais à l'inverse, si le sujet est très rapproché, mieux vaut utiliser un objectif macro. Pour ceux qui préfèrent photographier de vastes paysages, se munir d’un objectif grand angle est le meilleur choix, et pour les portraits, un objectif standard ou de portrait conviendra parfaitement.

Laissons le mot final à la professionnelle : « Voilà ce que je conseille à tout un chacun : l'achat d'une housse pour votre appareil est indispensable. En vacances, sur la plage, je vois toujours des gens avec l'appareil autour du coup, aux yeux de tous, sans même un cache sur l'objectif. L'appareil doit être rangé, sinon le capteur peut vite s'encrasser et le nettoyage d'un capteur est une opération très coûteuse. On peut éviter cela en étant soigneux avec son équipement. »

Autres articles