Nachtaufnahmen: Tipps und Tricks für schöne Fotos

Lumières de nuit

10 choses auxquelles faire attention avant de prendre des photos de nuit

Les photos de nuit sont particulièrement intéressantes. Mais malheureusement la nuit tous les chats sont gris, car les couleurs ne peuvent pas être perçues sans lumière. Mais ce n’est pas une raison pour renoncer aux belles photos de nuit, à condition de régler son appareil photo de façon appropriée. ifolor vous donne 10 astuces pour mettre en valeur vos clichés de nuit.

1) Utiliser la bonne lumière

Même si l’obscurité règne la nuit, il ne fait jamais totalement noir. C’est pourquoi il est nécessaire de faire attention aux sources de lumière à votre disposition lors de votre prise de vue. La lumière de la lune est par exemple beaucoup plus dure que celle du soleil. Evitez cependant les sources de lumière vives à proximité car elles provoquent des reflets sur l’objectif

2) Choisir le bon moment

Les plus belles ambiances nocturnes sont en général captées avec l’appareil photo pendant ce que l’on appelle les « heures bleues », lorsque les derniers ou premiers rayons du soleil rasent la surface de la Terre. En pleine obscurité, il est par contre possible de mettre en scène les étoiles et la lune

3) La meilleure scène de nuit

Certaines ambiances se prêtent davantage à l’obscurité qu’à un cliché en plein jour, mais les détails sont souvent absents. Ici, la perspective est plus décisive que le sujet. Veillez également aux effets de lumière qu’il est possible d’intégrer à la photo, telles que les guirlandes lumineuses ou les lanternes. La lune et les étoiles ou encore les feux d’artifice constituent toujours des sujets intéressants. Ou bien utilisez pour une fois l’exposition longue pour photographier une route très fréquentée: les phares se transformeront en longues lignes lumineuses.

Lumières de nuit

4) Choisir une bonne valeur d’ISO

Nous arrivons aux réglages de l’appareil photo. Pour les photos de nuit, il est en fait presque impossible de considérer séparément la valeur d’ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation. Elles doivent être combinées d’une manière optimale pour obtenir un résultat parfait. C’est pourquoi il est préférable d’éteindre le programme automatique de photo de nuit sur votre appareil et d’effectuer tous vos réglages en mode manuel. L’ISO est ici un facteur important car il permet de régler la sensibilité à la lumière de votre capteur d’image. Plus l’ISO est élevé, plus le capteur sera sensible à la lumière et produira de bruit sur votre cliché. C’est pourquoi il vaut mieux photographier même les clichés de nuit avec une valeur d’ISO basse, qui devra être compensée par l’ouverture et la vitesse d’obturation

5) Utiliser des vitesses d’obturation longues

Plus il fait sombre dehors, plus le capteur (ou la pellicule autrefois) doit être exposé longtemps à la lumière. On obtient une exposition longue en choisissant une longue vitesse d’obturation, c’est-à-dire la durée pendant laquelle l’image rencontre le capteur. Une vitesse d’obturation d’environ 30 secondes - en fonction des conditions de lumière et de l’ambiance générale de l’image - est en général assez adaptée pour les photos de nuit. Afin que l’image ne soit pas floue, il faut impérativement placer votre appareil photo sur un trépied.

6) Choisir une petite ouverture contre les perturbations

Une vitesse d’obturation longue augmente la probabilité qu’un élément du sujet se modifie pendant ce temps. Il est ainsi préférable d’utiliser une petite ouverture afin d’éviter les perturbations sur la photo. Le proverbe « Pour les photos de nuit, choisis une ouverture de huit » est bien connu des photographes.

Lumières de nuit

7) Utiliser le retardateur et verrouiller le miroir

Outre la modification du sujet, le vacillement de l’appareil photo en lui-même constitue également un gros problème en cas de vitesse d’obturation longue. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser le retardateur de déclenchement ou bien une télécommande. Vous n’entrerez ainsi pas en contact avec l’appareil au début de la prise de vue et ne pourrez donc pas faire bouger l’image. De nombreux appareils photo réflex disposent en outre d’une option de verrouillage du miroir permettant de relever le miroir avant le déclenchement. En effet, le simple mouvement de retour du miroir entraîne souvent des photos floues en cas d’exposition longue.

8) Utiliser le format RAW

Les photos de nuit peuvent très facilement être sous-exposées. Si
cela n’est pas déjà fait, réglez votre appareil photo en mode RAW au
lieu de jpg afin d’enregistrer vos images sous formes de données brutes
sans perte d’information. Ceci facilitera le processus de
post-traitement de l’image.

9) Effectuer la mise au point dans l’obscurité

Il est tentant d’utiliser l’autofocus lorsque la nuit, il n’est plus possible de distinguer sur quel objet on effectue la mise au point dans le viseur ou sur l’écran. Mais il en est de même pour l’autofocus en cas de grandes différences de contraste. Pour les clichés de nuit, s’il est possible de régler l’autofocus sur un seul point, utilisez cette possibilité! Si cela n’est pas le cas, essayez de régler la netteté manuellement.

10) Pas de flash!

Le flash intégré à l’appareil photo peut également sembler être une bonne solution pour être utilisé de nuit. Mais le flash n’éclaire que l’environnement extrêmement proche. Pourtant les photos de nuit se distinguent justement par le fait de photographier des sujets éloignés, hors de portée du flash. Ainsi avec le flash réglé, l’appareil photo utilise des programmes automatiques qui ont pour résultat des images trop sombres. Il est donc préférable de ne pas utiliser le flash.

Autres articles