inspired by Martina Bisaz

10 conseils pour une photo de paysage parfaite

10 conseils pour une photo de paysage parfaite

1. Repérez la meilleure heure de la journée

Je dois avouer que je ne suis pas du tout du matin. Pourtant, c’est à cette heure que l’on prend les plus belles photos. C’est pourquoi de nombreux photographes choisissent les minutes qui précèdent ou suivent le lever ou le coucher du soleil pour obtenir des images spectaculaires. Parce que la journée, quand le soleil est au plus haut, les ombres et contrastes sont trop prononcés et les photos sont moins expressives. Saisir l’instant idéal n’est généralement pas si simple, surtout lorsqu’on fait une randonnée en montagne à la journée. Deux conseils pour saisir l’instant idéal:

  1. Si vous partez dès les premières lueurs du jour, vous pourrez profiter du lever du soleil sur les cimes.
  2. Prévoyez une nuit sous la tente ou dans un chalet d’alpage du CAS pour pouvoir profiter pleinement du lever et du coucher du soleil et les photographier jusqu’à plus soif.

Souvent, c’est avant le lever du soleil qu’on prend les plus belles photos de lacs, lorsque l’eau est encore lisse comme un miroir. Je me suis déjà levée à 4 h du matin uniquement pour atteindre un lac de montagne avant le lever du soleil pour profiter des meilleurs reflets pour ma photo. Bien sûr, il n’est pas toujours possible de prendre des photos seulement le matin et le soir. Heureusement, on peut aussi obtenir de belles photos en plein jour! On peut les éditer un peu après coup en réduisant les ombres et les contrastes.

Repérez la meilleure heure de la journée

2. Veillez à la dynamique lorsque vous composez votre photo

Le jeu avec les niveaux

Lorsque j’en ai la possibilité, j’essaie toujours de travailler des images avec plusieurs niveaux. Les différents niveaux créent un effet d’espace et rendent la photo beaucoup plus expressive. On peut très bien y parvenir en optant pour un premier plan flou par exemple – ou en choisissant une petite maison, un arbre, des pieds, une tente ou un autre objet intéressant au premier plan. Soyez créatifs et pour une fois, oubliez sciemment la règle standard du nombre d’or. Essayez de faire du ciel l’élément principal de votre photo, lors d’un magnifique coucher de soleil par exemple, ou pour saisir le jeu malicieux des nuages ou de jolis dégradés de couleurs. Cela peut créer un certain minimalisme et apporter un petit quelque chose en plus à la photo.

Le jeu avec les niveaux

Des illusions malignes

Souvent, j’aime aussi placer la ligne d’horizon au centre de la photo, en particulier lorsqu’elle se reflète dans un lac puisque l’ensemble crée une symétrie parfaite. Ainsi, on crée une confusion entre la réalité et le reflet – où est l’image et où est le reflet, au juste? On pourrait d'ailleurs retourner la photo pour ajouter au trouble provoquer par l’image et lui apporter une touche de malice.

Des illusions malignes

Diriger l'œil de l’observateur

Les lignes qui guident l'œil dans une photo peuvent occuper une place centrale dans la construction de l’image et mettre en valeur certains éléments. Il peut par exemple s'agir d’une route, d’une chaîne de montagne ou du fond d’une vallée.

3. Choisissez soigneusement votre obturateur et votre vitesse d’obturation

Si vous souhaitez que tout soit focalisé dans votre photo – que tout soit net donc – je recommande un obturateur d’une ouverture d’au moins f/10. Si vous souhaitez placer un élément flou au premier plan comme un arbre ou des branches, choisissez un obturateur f/4 ou plus, suivant votre objectif. Je fais souvent des tests avec différents obturateurs et je sélectionne ensuite la meilleure version sur mon ordinateur.

Ça vous semple compliqué? Il suffit de se rappeler de cette règle de base: Plus l’obturateur sera ouvert, plus la proportion nette de la photo sera petite (profondeur de champ réduite). Plus l’obturateur sera fermé, plus la proportion nette de la photo sera grande (profondeur de champ élevée). La première option est recommandée pour les photos de détail, et la seconde est plus adaptée aux photos de paysages.

Choisissez soigneusement votre obturateur et votre vitesse d’obturation

4. Misez sur le format RAW et sur la balance des blancs automatique

Certes, je n’accorde pas beaucoup d’attention à la balance des blancs, parce qu’on peut la corriger après coup relativement facilement. L’idéal pour ce faire, c’est d’enregistrer ses photos au format RAW. La plupart du temps, la balance des blancs est en mode automatique sur mon appareil. En effet, il m’est déjà arrivé plus d’une fois d’oublier de modifier le réglage et de prendre des photos en plein soleil avec un réglage prévu pour l’ombre, ou inversement. Une fois, j’avais un ciel somptueux avec d’incroyables nuages cotonneux et un joli coucher de soleil devant moi, et dans ces moments-là, chaque seconde compte pour capturer l’atmosphère lumineuse de l’instant. J’ai saisi mon appareil, je me suis ruée dehors et j’ai tout de suite commencé à prendre des photos. Quand j’ai vu le résultat, j’ai remarqué à mon grand désarroi que le réglage de la balance des blancs était inadapté. Mais par chance, on peut rééditer les photos numériques! C’est pourquoi je prends toujours mes photos en format TAX afin de pouvoir équilibrer les zones claires et sombres de l’image et les couleurs par la suite, sans perdre en qualité.

Use the white balance to capture impressive clouds
Misez sur le format RAW et sur la balance des blancs automatique

5. Votre assistant indispensable: le trépied

Si vous aimez les paysages dans la lumière du crépuscule, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur un trépied. En voyage, je garde toujours mon trépied avec moi – et c’est pour les photos nocturnes que je l’utilise le plus. Mais comment faire quand on a oublié son trépied? Il faut faire preuve d’ingéniosité et improviser: Je voyageais à Santorin, j’admirais un coucher de soleil parfait et bien sûr, je n’avais pas mon trépied avec moi. J'ai tout bonnement posé mon appareil sur un mur, et j’ai fixé le bon angle à l’aide d’un caillou – et ça a très bien fonctionné!

Santorin by Night

Quel est le trépied qui vous correspond?

Malheureusement, pour pouvoir supporter le poids de l’appareil avec l’objectif et assurer une bonne stabilité même sous le vent, les trépieds sont souvent lourds et encombrants. Pour les petits appareils, je recommande un petit trépied à trois pieds ou un gorillapod. Ils sont pratiques à glisser dans un sac à main ou un sac à dos, et ils ne pèsent presque rien.

Mon conseil: Utilisez un trépied pour vos auto-portraits également! Vous pouvez déclencher la photo confortablement en réglant le timer ou avec une télécommande. J’utilise l’appli du fabricant de mon appareil, qui me permet d’utiliser mon appareil par réseau sans fil. Ainsi, je peux voir à quoi je ressemble et où je me trouve dans le cadrage en direct sur mon portable.

Quel est le trépied qui vous correspond?

6. Laissez-vous surprendre par la météo

Vous êtes en vacances et vous vous désolez du mauvais temps? Ne vous inquiétez pas: On peut prendre des photos de paysages spectaculaires même lorsque le temps fait grise mine! Personnellement, je trouve que les journées ensoleillées au ciel d’un bleu éclatant ne sont pas les meilleures pour la photographie. Quand j’ai le choix, je préfère par exemple les minutes qui font suite à une grosse averse, quand le ciel est chargé de nuages et que le soleil parvient à percer quelque part. C’est là que j’obtiens une luminosité des plus captivantes. Le brouillard et la brume sont d'autres phénomènes (naturels) qui apportent un effet magique aux photos. Alors quand il y a du brouillard, vous devez absolument sortir en forêt! Vos photos dégageront une atmosphère saisissante! Même la pluie ou la neige ne vous empêcheront pas de réaliser la photo parfaite. Le principal, c’est la lumière car si elle est absente et que le ciel est chargé de nuage, c’est pour moi le temps le moins propice pour la photo.

Laissez-vous surprendre par la météo

7. Utilisez la magie de la nuit

Pour la photographie nocturne, vous aurez si possible besoin d'un appareil reflex numérique avec capteur plein format et d'un trépied – à cette heure, un téléphone portable ne suffit plus. La nuit, je travaille généralement avec des objectifs d’un angle plutôt grand. Si on souhaite photographier les étoiles, il faut s'éloigner au maximum des sources de pollution lumineuse. Quelques conseils pour les fans d'astrophotographie:

  1. En Suisse, c’est à partir du mois de mai qu’on peut prendre les plus belles photos de la Voie lactée. Téléchargez une application d’astronomie sur votre portable (pour ma part, j’utilise «Star Walk»). Elle vous permet de voir avec exactitude où se situe la Voie lactée.
  2. Veillez à la position de la lune. Les nuits de pleine lune, on reconnaît mal les étoiles. C’est pourquoi la nouvelle lune se prête plus à la photographie d'étoiles.
  3. Travaillez avec différentes expositions si vous souhaitez photographier les étoiles avec un élément au premier plan. Prenez deux photos avec différentes expositions, puis fusionnez-les par la suite avec un logiciel d'édition d'image tel que Photoshop. Un ciel nocturne étoilé requiert une exposition plus longue que la maison ou le village éclairé au premier plan. Si le premier plan est relativement sombre, on peut éclairer brièvement l’endroit voulu avec une lampe torche durant l’exposition. Ou même s'amuser avec le «Lightpainting» Cela consiste à dessiner des formes dans la nuit avec une lampe torche durant une exposition longue. J'ai déjà essayé une fois, et j’ai constaté que c'était plus simple qu’il n’y parait. Il m’a fallu plusieurs tentatives avant d'arriver enfin à un résultat relativement satisfaisant. Mais la magnifique photographie que j’ai obtenue en valait la peine.
Utilisez la magie de la nuit

8. Prenez votre temps pour vous organiser

Je ne suis pas la meilleure organisatrice qui soit, c’est pourquoi je vie souvent dans la spontanéité – mis à part pour me lever tôt pour un lever de soleil, ça je ne le ferai jamais spontanément. ;) Mais bien sûr, je me prépare lorsque je voyage vers une destination que je ne connais pas encore. Je cherche des images sur Google pour me faire une première impression des environs. Google Maps peut être très utile. Ou alors je recherche un lieu sur Instagram – soit en utilisant un hashtag, soit grâce à la géolocalisation. On a souvent des bonnes surprises lorsqu’on retourne souvent au même endroit à différentes heures de la journée et par différents temps. Je l’ai fait pendant un an avec un arbre à proximité de chez moi. Seulement avec mon portable et l’appli d'édition d'image Snapseed. J’ai noté le bon endroit et le bon cadrage pour faire ma photo et dès que je passais à côté, je faisais une photo. Faites de même avec un sujet près de chez vous, et vous obtiendrez une série de photos unique en son genre.

Prenez votre temps pour vous organiser

9. Ne vous contentez pas d’un seul objectif

Pour la photographie de paysages, il ne faut pas seulement des objectifs grand angle. Depuis que j’ai mon objectif 70-200 mm, j’apprécie de plus en plus de l’utiliser également pour la photo de paysages. Bien sûr, il ne me permet de capturer qu’un détail de l’ensemble, mais même un détail peut être très impressionnant et expressif. Un téléobjectif permet aussi de jouer avec la profondeur de champ, c.-à-d. créer un premier plan net et un arrièreplan (le paysage) flou – ou inversement. Cela permet de créer un effet d’espace dans la photographie, et donne l’impression que le lointain est beaucoup plus proche. Pour les excursions citadines, j’utilise très souvent une focale fixe de 55 mm. Grâce à son obturateur ouvert de f/1.8, celle-ci est également idéale pour les portraits. Avec mes objectifs zoom 16-35 mm, 28-70 mm et 70-200 mm, je suis parée à toutes les situations.

Ne vous contentez pas d’un seul objectif

10. Tenez compte des textures

La nature est la plus grande des artistes: L’eau, les roches, les forêts, la neige – on trouve des textures et structures géométriques fantastiques un peu partout. Les photos de textures naturelles peuvent vite devenir très abstraites, et il est parfois difficile de reconnaître au premier abord ce qu’on observe sur l’image. C’est toujours amusant d’essayer de deviner quelque chose et de se faire ses propres images dans sa tête, le terrain de jeu de notre imagination. On trouve des textures très intéressantes dans les paysages, et un téléobjectif permet de les capturer facilement. La macrophotographie fait ressortir les plus beaux détails de la mousse, de l’écorce ou des rochers.

Tenez compte des textures

Toutes les photos de cette contribution nous ont été fournies par Martina Bisaz et sont protégées par son Copyright.

Martina Bisaz

Martina Bisaz

Peu de suisses totalisent autant de followers sur Instagram. Avec ses photos de paysages, la grisonne de naissance Martina Bisaz enchante plus de 211 000 followers sur la plateforme-photo Instagram sous le pseudo kitkat_ch. Dans ses voitures de collection, une Fiat 500 et un van VW orange, la jeune femme de 36 ans parcourt la Suisse et le monde. Et comme pour Heidi, on peut dire de Martina qu’elle est dans son élément sur les cimes. Photos de versants enneigés impressionnants, lacs alpin d’un bleu azur et massifs montagneux suspendus dans le brouillard sont sa marque de fabrique. En 2017, Martina Bisaz a quitté son emploi d’illustratrice scientifique et depuis, elle travaille comme photographe indépendante et se consacre à son compte Instagram. Pour le blog photo inspire d’ifolor, Martina rédige une contribution mensuelle autours de l’univers de la photographie et des produits photo.

Autres articles

Vers le haut