Foodstyling

Des compositions alléchantes qui ouvrent l’appétit

Afin de créer une photo culinaire alléchante, il faut connaître bien plus que les paramètres de l’appareil photo. Il est absolument indispensable de connaître comment les différents éléments de la photo doivent être agencés afin de créer une photo équilibrée et attrayante.

La composition est toute aussi importante que la recette

Les compositions minutieuses sont la clé pour que vos photos culinaires aient du succès et donnent envie d’aller plus loin. La photographie culinaire ne se résume pas simplement à un cliché avant le repas. Il peut sembler simple de prendre une photo culinaire belle et équilibrée, mais, en réalité, toutes ces photos sont toujours minutieusement préparées. Afin d’être en mesure de créer des photos appétissantes qui suscitent des sentiments chez la personne qui les regarde, vous devez comprendre les techniques de base en matière de composition. Il ne s’agit pas de règles strictes, elles servent plutôt de lignes directrices dont il faut tenir compte lors de la création d’une photo réussie.

Foodstyling
Une bonne composition permet d’ouvrir l’appétit même lorsque la photo ne représente pas un repas
Foodstyling
Expérimentez afin de trouver votre propre langage visuel

Les règles de la composition tirées du monde de la photographie professionnelle s’appliquent également aux photos prises avec un smartphone. Faites des expériences de cadrage, de positionnement et de mise en scène, comme vous le feriez avec un appareil photo numérique, et planifiez votre shooting à l’avance. Cela aide à se faire une idée, à renforcer votre confiance en vous et à créer votre propre style.

La règle des tiers

Vous avez probablement déjà entendu parler de la règle des tiers, mais vous ne savez pas ce que cela signifie exactement ou comment cette règle s’applique à la photographie culinaire.
Nos yeux sont réglés naturellement pour voir une image équilibrée. Il se peut que vous utilisiez déjà ces techniques sans vous en rendre compte. L’objectif de ces techniques consiste à trouver le juste équilibre entre les accessoires et le plat afin d’éveiller l’intérêt. Chacun voit et interprète une image différemment. Il est donc capital que vous laissiez parler votre créativité et que vous trouviez votre propre style à l’aide de ces règles.
Voyons comment fonctionne la règle des tiers. Le concept peut paraître plus compliqué qu’il ne l’est en réalité, mais je peux vous assurer que l’appliquer vous aidera à gagner en confiance lors de la composition de vos photos. Imaginez simplement un cadre divisé en neuf rectangles de la même taille.

Foodstyling
Trame de la règle des tiers

Cet outil va vous aider à créer un équilibre au sein de votre photo et à motiver la personne qui observe en lui faisant prendre conscience des parties de la photo vers lesquelles les yeux se dirigent automatiquement, c’est-à-dire les points d’intersection des lignes. Le plat ne doit pas se trouver au centre, le sujet doit plutôt être placé au-dessus ou à proximité des points d’intersection le long du cadre afin de créer une image équilibrée.

Foodstyling
La sauce tomate a été photographiée en tenant compte de la règle des tiers

Le nombre d’or

Une autre technique utile s’appuie sur le nombre d’or, aussi appelé la spirale de Fibonacci ou la spirale d’or. N’ayez pas peur, nous n’allons pas faire de digression dans le domaine de la science ou faire un cours de mathématiques – cette technique ne nécessite aucun calcul mathématique, mais elle vous permet malgré tout de créer des photos très esthétiques. Pour faire simple, le nombre d’or correspond à un rapport d’environ 1,618 sur 1.
Si vous placez à présent les rectangles sur une image en respectant ce rapport, vous obtenez une courbe qui ressemble exactement à une coquille de nautile:  

Foodstyling
Le nombre d’or

Mais que vient faire ce nombre d’or, apparemment si compliqué, dans le domaine de la photographie culinaire? Tandis que la règle des tiers nous invite à placer l’objet le long de lignes imaginaires, la spirale d’or suggère de placer le sujet principal sur le plus petit rectangle de cette spirale et les autres éléments de la photo le long de la courbe restante afin de guider l’œil de la personne qui observe à travers la photo et de créer du mouvement.

Foodstyling
Les différents éléments ont été placés le long de la courbe de sorte que le résultat final se trouve exactement au centre de la spirale
Foodstyling

La grille de phi

La grille de phi est une interprétation du nombre d’or: en vous appuyant sur la spirale de Fibonacci, vous pouvez créer une grille et vous obtiendrez quelque chose de très similaire à la règle des tiers. Toutefois, cette grille ne représente pas une division exacte du cadre, car les lignes centrales de la grille de phi sont plus proches les unes des autres. Cette technique devrait également vous aider à améliorer vos compétences en matière de composition. La différence entre la règle des tiers et la grille de phi peut paraître minime, cependant, vous pouvez obtenir des résultats différents avec ces deux techniques.

Peu importe la manière dont vous créez votre style personnel et votre propre langage visuel, cela ne fait jamais de mal de connaître, respecter les différentes règles de la composition et, si besoin, de les enfreindre de temps à autre.

Foodstyling
Règle des tiers, nombre d’or ou grille de phi – certaines règles aident à obtenir une composition réussie

Les outils cités devraient vous aider à prendre des photos plus professionnelles et de meilleure qualité, car, au final, c’est la composition qui crée une photo exceptionnelle et qui lui donne sa structure. Mais toutes les règles de composition ne fonctionnent pas pour toutes les photos.
J’ai toujours réexaminé mes photos pour voir comment je pouvais les améliorer. C’est un processus sans fin.

Veronika Studer

Veronika Studer

Ma passion pour l’art figuratif remonte à ma plus tendre enfance. Bien que je peignisse, dessinasse et sculptasse, je n’aurais jamais imaginé que je ferais de la photographie mon métier. Tout a commencé le jour où je me suis installée en Suisse et où j’ai commencé un foodblog. J’avais besoin de quelque chose pour me réconforter – un projet. Quelque chose sur laquelle j’avais le contrôle et qui dans le même temps constituait un défi.
J’ai tout de suite adoré le monde de la photographie et le stylisme culinaires. Je suis très reconnaissante de pouvoir allier mes deux grandes passions dans mon travail.
Aujourd’hui, je travaille comme photographe culinaire et lifestyle pour des magazines et différentes entreprises de l’agroalimentaire. J’essaye toujours de donner vie à mes photographies car je pense que chaque assiette raconte une histoire. Je suis toujours à la recherche d’inspirations et j’essaye de parcourir le monde en gardant les yeux grand ouverts, car l’inspiration peut venir de sources inattendues.

Autres articles